Crying call

Faire un crying call, c’est payer pour voir les cartes de son adversaire au showdown, en sachant pertinemment qu’on a 9 chances sur 10 d’avoir perdu. Ce geste se fait en poker pour confirmer une impression que l’on s’était faite sur un adversaire : on peut alors considérer qu’on a « acheté » une information.